Le Sophisme du Procureur (et quelques autres leçons Bayésiennes)

Pour décider ce qui est vrai et ce qui est faux, on utilise plus ou moins la même methode que pour décider si un accusé est innocent ou coupable.

Nous sommes tous sujet au “Sophisme du Procureur”, lorsque l’on se contente de se faire une opinion sur la vraisemblance d’un résultat, en négligeant de prendre en compte nos aprioris.

Le cas du procès de Sally Clark est un exemple pédagogique idéal pour illustrer ce .

Raisonner de façon Bayésienne permet d’évider de regrettables erreurs de jugement.

– Leçon 1) : Mettez en compétition les différentes hypothèses.
– Leçon 2) : Prenez en compte vos aprioris
– Leçon 3) : Évitons les opinions dogmatiques
– Leçon 4) : Raisonnez en terme de niveaux de preuve
– Leçon 5) : Ayez un peu de charité intellectuelle.


Ressources

L’affaire Sally Clark
https://en.wikipedia.org/wiki/Sally_C…
http://www.bailii.org/ew/cases/EWCA/C…

Le sophisme du procureur
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophism…

Les conséquences judiciaires de l’affaire Sally Clark en Angleterre
http://www.rss.org.uk/Images/PDF/infl…

Le Guide d’évaluation des niveaux de preuves en police scientifique (European Network of Forensic Science Institutes)
http://enfsi.eu/wp-content/uploads/20…


Musique d’intro : Koenjihyakkei

Le Youtube
Le Facebook
Le Twitter

Le Liberpay
Le Tipee
Le UTip

Le Site

Le Mail : fauxsceptiques@gmail.com

L’Oservatoire Zététique

Textes – Montage – Voix: Christophe Michel

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?