Jour 2 | Brian Gerrish & Debbie Evans : PsyOp, contrôle mental et corruption institutionnelle


Procédure du Grand Jury par le Tribunal D’opinion Publique des Peuples
L’injustice faite à un seul est une injustice faite à tous

Après une carrière dans la Royal Navy britannique, Brian Gerrish se penche sur la corruption qui gangrène les villes britanniques. Ses recherches l’amènent à constater que la corruption est à tous les niveaux et dans toutes les institutions de la société. La crise du Covis 19 n’est qu’une continuité, nous dit il, d’un plan mafieux établit déjà en 1940 pour sournoisement changer le comportement des populations, afin de faciliter le consentement dans la perte des libertés, par des méthodes de manipulations psychologiques sophistiquées. Avec à l’appui plusieurs documents, il vient nous exposer l’étendu de cette manipulation de masse et ses conséquences catastrophiques pour le futur si elles ne sont pas exposées, combattues et stoppées

Dans son intervention Debbie Evans, chercheur médical et ancienne conseillère au ministère de la santé britannique, développe plus en détail les conflits d’intérêt entre les laboratoires criminels et les différentes universités les plus prestigieuses britanniques. Elle démontre comment toutes les plus hautes institutions médicales sont totalement corrompues et préoccupées avant tout à faire des profits immenses au détriment de la santé des populations, avec pour finalité une volonté de dépopulation mondiale significative.

NOUS SOUTENIR

Soutenez nos futures productions!

Vous pouvez faire un don par virement bancaire, PayPal et crypto-monnaie.



FAIRE UN DON

NOUS SUIVRE

Rejoindre la communauté

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour toutes les informations récentes!



Contenu associé

Laisser un commentaire