OGM : comment l’Europe va contourner ses propres lois

Dans une consultation publique, disponible encore jusqu’au 22 juillet 2022, la Commission Européenne demande l’avis des citoyens européens sur l’avenir de la réglementation des OGM de dernière génération, les Novel Genomic Techniques (NGT, fr. Nouvelles Techniques génomiques, NTG [1]). Seulement, comme on a pu l’observer lors de la consultation publique sur la vaccination en 2018, un certain biais pro-NTG est palpable.

Crise économique : passerons-nous l’hiver ?

En ce mois de juillet, en parcourant la presse internationale, on constate que la crise économique se fait déjà ressentir dans pratiquement toute l’Europe. Le problème principal pour la population est l’augmentation des prix de la nourriture, du chauffage et de l’électricité. Dans de nombreux pays, les gens sont déjà descendus dans la rue, et certains gouvernements sont déjà tombés. Dans ces conditions, l’Union européenne passera-t-elle l’hiver ?

La griffe des “experts” (Episode 4)

Ces experts qui hantent les couloirs du pouvoir.
A l’époque, la communication [1] recommandait, entre autres, non seulement la réalisation d’un rapport sur l’hésitation vaccinale en Europe, mais aussi de compléter ces recherches par des approches des sciences comportementales afin d’adapter les mesures aux populations cibles, la création d’un système numérisé européen de recueil du statut vaccinal des populations afin d’exploiter ces données, de mener une « campagne d’avertissement » autour des vaccins dirigée envers les médias…

Pourquoi voter? La démocratie est morte.

Blanc bonnet et bonnet blanc. Le pouvoir est aux mains des créanciers du pays et de leur galaxie: Consultants, managers d’actifs, etc. AVRIL 22, 2022 par Liliane Held-Khawam Des dirigeants européens appellent à voter le « candidat démocrate ». Cela sous-entend qu’Emmanuel Macron serait un …

Preuves circonstancielles d’essais génétiques à grande échelle en cours sur des personnes qui ne se doutent de rien

Craig Paardekooper et d’autres ont soumis la base de données américaine VAERS, dans laquelle sont consignés les torts apparus peu après l’administration des préparations de BioNTech/Pfizer, Moderna et Janssen, à une analyse précise. Il s’est avéré que les différents lots des soi-disant vaccins présentent un taux de toxicité extrêmement variable. Pour certains lots, la toxicité est multipliée par 3000. La décision de vacciner devient alors une véritable roulette russe.